0
  • novembre 15, 2018, 01:42:56 am
  • Bienvenue, Invité
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Auteur Sujet: Rapport sur les sujets survivants.  (Lu 601 fois)

Cyprien ROBE

  • Moderator
  • Débutants
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 251
  • MJ: Fallout
Rapport sur les sujets survivants.
« le: octobre 07, 2016, 02:31:13 pm »

Un jour banal dans l'État de Washington.

Certaines personnes dorment, d'autre vaquent à leurs occupations journalières…

Des représentants de l'abri 96 de Vault-Tec vinrent vérifier et / ou confirmer les inscriptions dans l'abri antiatomique.
Quand les flash-info sur la guerre au Canada se furent terminées, le journaliste du flash-info apparut sur les écrans de télévisions.

« À l'intention de tous les citoyens du Commonwealth, des flash lumineux sont confirmés partout dans le pays. Nous avons perdu la transmission avec certain de nos confrères, notamment New-York et en Pennsylvanie. Les attaques nucléaires sont confirmées. Oh mon Dieu... »

Toutes les télévisions affichèrent le "Please, stand-by".
L’alarme de bombardement se déclencha aussitôt.
Dès ce moment, le monde connu sombra, le pillage commença. Les gens commencèrent à se bousculer vers l'entrée de l'abri, des voisins se firent assassiner devant les enfants.

Un homme essaya courageusement de sauver une vielle dame en plaquant l’assaillant dans un bruit sourd par terre. Un véhicule faisait la navette entre les citoyens et l'entrée de l'abri mais très vite, une bagarre éclata au moment où le véhicule démarra en trombe, percutant des passants devenus fous.

Des coups de feu et une explosion lointaine se firent entendre.
À ce moment, la plupart des inscrits passèrent l'entrée, et une foule squattait devant une immense entrée à double porte blindée.

Une autre baston générale éclata cette fois-ci, une explosion plus proche se fit également entendre… Au moment où les portes se fermèrent, un enfant et sa mère furent devant quand les caméras se turent.

En entrant dans l'abri, entre les gens abasourdis et les individus choqués, les survivants furent démunis de leurs affaires et dirigés vers des cellules de "décontamination".

Une fois installés, les résidents s'endormirent. Très profondément…
« Modifié: octobre 07, 2016, 02:41:34 pm par Cyprien ROBE »
IP archivée
Le savoir donne le pouvoir, il faut le cacher.

Cyprien ROBE

  • Moderator
  • Débutants
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 251
  • MJ: Fallout
Re : Rapport sur les sujets survivants.
« Réponse #1 le: octobre 07, 2016, 02:37:47 pm »

Le réveil.

Une nouvelle journée s’annonce via les néons de l'abri, la plupart des résidents s'affairant à leur tache quotidienne. Tandis que notre médecin en chef descend dans les parties interdites aux résidents.

Arrivé au secteur "Cryo-D", avec un pas déterminé, se dirige vers le bloc de notre cher ami plaqueur d'homme et lâcheur de vieille. Parvenu au poste d'ordinateur, la "décongélation" se passa bien, l'ouverture du bloc aussi malgré que le sujet soit... turbulent. Seul hic à ce passage... Les sangles le retenant ne peuvent être activées, dues à un problème énergétique soi-disant.

Pendant ce temps, dans le bloc "Cryo-G", un individu fixe notre cher lanceur d'enfant, qui est en train de se réveiller lorsqu'une petite impulsion énergétique se fait entendre. Le bloc en question se met à clignoter, et l'individu s'en va, on ne sait où.

Notre jeune sujet arriva à ouvrir la capsule et à se détacher avec quelques difficultés. Au même moment, au bloc "D", le médecin et son sujet parviennent, malgré le refus du supérieur, à sortir de la zone, croisant malencontreusement le superviseur. Lui faisant des remontrances, et faisant comprendre qu'il avait mieux à faire au bloc "G", les deux montèrent tant bien que mal les étages. Avec tout ce remue-ménage, un résident curieux essaya de passer les différentes sécurités de la zone interdite, se faisant aussitôt renvoyer par un garde du premier bloc.

Au bloc "G", le sujet compris qu'il n'était pas en sécurité dans cet endroit. Il trouva le bouton d'arrêt de l'étage et alla directement dans le sas, où il passa à la décontamination, au moment où la porte s'ouvrit. Il tomba face à 5 gardes, armes sorties et pointées sur lui… Ils se détendirent après quelques minutes de tension quand un homme âgé sorti son arme, lui disant de partir au plus vite.

Au moment où ils se retrouvèrent (le médecin, le lanceur de gosse et le plaqueur lâcheur), le superviseur montait à grande hâte vers elle en criant « fermez la porte ! fermez la porte ! ». Les 2 hommes remontèrent le conduit menant au RDC, et tombèrent nez à nez avec le résident curieux.

Le médecin s'emballa et le superviseur dû fermer la porte blindée, alors que le dernier garde venait de se faire décapiter...
Pendant ce temps, les conversations fusèrent, avec des révélations... De DATE. Nous sommes en 2682 selon le résident !

Alors que tout le monde se pose des questions, le superviseur dit à tout le monde de rester cloîtré dans leurs quartiers. Se sentant de plus en plus faibles, nos PJ acceptèrent de suivre le médecin jusque dans la clinique, où ils furent enfermés.
« Modifié: octobre 07, 2016, 02:40:49 pm par Cyprien ROBE »
IP archivée
Le savoir donne le pouvoir, il faut le cacher.

Cyprien ROBE

  • Moderator
  • Débutants
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 251
  • MJ: Fallout
Re : Rapport sur les sujets survivants.
« Réponse #2 le: octobre 13, 2016, 03:55:34 pm »

Au bout du tunnel

Réveil difficile dans l'abri en ce nouveau "jour" artificiel...

Nora vaque à ses occupations dans le cabinet médical quand elle entre-aperçoit un mouvement suspect dans le couloir. Pour être sûre, elle s'empresse d'aller ouvrir le SAS et tombe nez à nez avec Buck, un jeune résident de l'abri. Ce dernier ressemble à un jeune caïd, bien coiffé, portant une veste en cuir, les cheveux en arrière avec un peu trop de laque, jean troué ; bref, un anarchiste en puissance au yeux des résidents. Après un échange pour le peu sévère entre l'adulte noire et le jeune homme, elle s'empresse de fermer le SAS et de vérifier l'état de ses "nouveaux" venus.

En chargeant le dossier d'abri de Buck, Nora découvrit plusieurs choses au sujet de Buck :

> Infractions :
- Délits mineurs.
- Agressions sur mineur et personne âgée.
- Tentative de sabotage.
- Tentative d'évasion.


> Profils psychologique :
- Bagarreur.
- Loyal.
- Mentalement déficient.


Soudain, on martèle à la porte ! Ah non, en fait, c'est juste l'excité de la veille qui vient de se réveiller.

« Laissez-moi sortir !! » gueule Paul à tout bout de champs dans sa cellule.

Après un peu de négociation et le calme revenu entre eux, quelqu'un tambourine à la porte du SAS. Prenant un scalpel comme arme de substitut pour se défendre contre Paul, Nora ouvre la porte. Elle reconnaît de suite Moïra, la fille du superviseur et son amie proche. À moitié paniquée, elle explique que l'assistant renégat de Nora a prit ses dossiers personnels contenant le projet secret "Janus" et... qu'il a ouvert le passage vers la sortie !

Sur ces dires, une alarme résonna et une annonce retentit :

« Avis à tout nos résidents, un délit est en cours, nous recherchons activement la médic et ses nouveaux patients. De plus, nous avons une invasion de Radcafards. Soyez prudents, enfermez-vous dans vos appartements. »

Regardant par dessus son épaule, Nora remarque sur les écrans que ses "patients" sont tous groggy... à l'exception de Paul, bien sûr, qui essaya, pendant la conversation, de se faire la malle. Sauf qu'il est arrêté de suite par le son ambiant. Après une tentative de persuasion pour que sont amie les suivent, Moïra refusa catégoriquement cette proposition, invoquant les obligations concernant le futur poste fr superviseur qu'elle devait assurer quand elle succédera à son père.

Au coin, on entend des bruits de bottes. Apparemment, des gens courent vers eux, et les concernés s'empressent de commencer leurs fuite. Malgré quelques trous de mémoire de la par de Nora, ils arrivent à remonter certains étages. Durant leur course, ils tombèrent sur Buck, affolé, qui demandait de l'aide pour sauver sa mère, elle même se faisant attaquer par une paire de Radcafards. Suite à une légère, mais intense, hésitation, ils combattirent les monstres mutés, en blessant Buck dans le mollet à cause de Paul, qui avait gravement loupé sont attaque (un manche de balais cassé en deux dans cette partie du corps, cela doit être très désagréable...). Sur ces actions héroïques, la mère de Buck tendit une ancienne arme, gardée de générations en générations avec quelque balles, et Buck décida de quitter son gang en donnant sont haut de cuir.

Entre temps, les gardes les avaient presque rattraper ! Heureusement, Nora aida Paul à se cacher dans un débarra, avant de s'enfuir face à ses poursuivants.

Elle se souvenu que, dans la conversation, Moïra avait parlée de deux passages pour la sortie, le plus long étant celui traversant les générateurs, et le plus court passant par... Le bureau du superviseur ! De suite, elle bifurque vers le bureau, montant les escalier mais, manquant de tomber, elle fut saisie au col en haut des escaliers par le superviseur lui-même !

Parallèlement, Paul ayant vu passer les gardes, décida de reprendre la route dans leur direction et, après quelque instant, il entendit que les gardes continuèrent vers les générateurs. Ppur sa part, il prit la direction de l'escalier emprunté par Nora. Il la vit, en haut des marches, en train de se faire brutaliser par le superviseur. Ni une ni deux, Paul se mit à sprinter vers le haut des escaliers et plaqua le vieillard par terre. Après quelques secondes de tension, Nora se mit à pirater le PC principal du superviseur, pendant que Paul fermait la porte du SAS d'entrée.

À ce moment là, alors que le superviseur revenait à lui et que les négociations reprenaient, celui-ci s'était rapproché du mini-bar et avait cassé une bouteille ! Se faisant, il se retourna vers Paul et amorça une charge, qui fut immédiatement arrêtée par un coup de feu venant de Paul. Au même moment, le bureau ou était Nora se souleva et un passage se dévoila. Laissant le superviseur à son sort, ils s'empressèrent de s'engouffrer dans le passage secret.

Après de longues minutes de marche dans un tunnel sombre, ils arrivèrent devant un passage. Mince, il était verrouillé ! Allumant son PIP-BOY, Nora trouva le panneau d'affichage et Paul pu ouvrir la porte dérobée. Ils tombèrent sur un scientifique supposément responsable de la porte de la sortie. La sortie était devant eux ! Enfin presque...

Nora essaya de se connecter au réseau, sans grands succès. Sur ce fait, Paul "demanda" au scientifique de lui donner le PIP-BOY en sa possession. Avec beaucoup d'efforts, le scientifique lui donna son instrument et Paul réussi a récupérer des données, en plus des siennes en train de s'intracharger. De suite, il se connecta et ouvrit la porte et, aussitôt, le mécanisme gargantuesque se mit à vibrer et bougea lentement en direction de la porte. Pendant ce temps, le scientifique, paniqué, alla ouvrir la porte aux gardes qui cognaient contre la porte du SAS.

Sauf que nos deux fuyards avaient passés la porte monumentale, et se retrouvèrent dans un tunnel. En regardant derrière eux, ils virent les gardes qui refusèrent de passer la porte, âr crainte de problèmes plus graves à l’extérieur, mais ils n'avaient pas encore joués leur dernier atout.

Une explosion retentit ! Une arme à feu ! Paul était touché à l'épaule droite ! Un peu sonné et mal en point, ils réussirent à s'engouffrer dans le reste du tunnel. Quand il entendirent le verrouillage de la porte, ils s'arrêtèrent. Nora pu lui faire les premiers soins. Par chance, la balle n'avait pas été profondément dans le corps. La chirurgie dura entre deux et trois minutes (merci le scalpel). Après cette opération délicate, nos fuyards atteignirent la porte de sortie, qui s'avérait rafistolée.


- - - - - - - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Rapport de mission : Agent 95.
Situation : abord d'abri.
Descriptif : en arrivant sur site, la première cible s'était déjà enfuie. J'ai attendu quelques heures. Sa complice et un individus sont sortis. Le deuxième individu avait l'air plus ou moins traumatisé par la vue du désastre, et Nora semblait étrangement choquée. En même temps, son dossier tient depuis un long moment !

Ils se dirigent vers la petite ville détruite. Je reprend mon poste de surveillance. Ils ont pris des vivres, et ont constitués une base de fortune.

Il est 20h30. Il semblent avoir fait un code couleur pour survivre. Mmmh, ils sont plus malins que je ne le pensais.

La nuit tombe, et des bêtes rodent autour de moi. je retourne au campement de fortune N°34.

Agent 95, terminé.


- - - - - - - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Modifié: octobre 15, 2016, 10:25:16 pm par Clement »
IP archivée
Le savoir donne le pouvoir, il faut le cacher.

Cyprien ROBE

  • Moderator
  • Débutants
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 251
  • MJ: Fallout
Re : Rapport sur les sujets survivants.
« Réponse #3 le: octobre 14, 2016, 12:39:17 pm »

le début de la fin.
Le commencement de la fin.

- - - - - - - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Rapport de mission exceptionnel : Agent 95.
Situation : abord d'abri.
Descriptif : rapport officiel des sondes d'avant-guerre que vous m'aviez confié, Docteur S ; je confirme qu'elles marchent bel et bien !

Pour preuve, elles ont détectées deux autres membres actifs ! Leurs noms me sont inconnu pour le moment, mais je sens du potentiel à travers leurs actions, car d'après le visionnage envoyé sur le poste improvisé, l'holo-bande ressortie m'a montré deux personnes, d'âge moyen, se faire emboîter le pas par une escouade de six ou sept gardes armés et, étrangement, ils ont suivis le même chemin que le docteur et son nouvel acolyte. Serait-ce une coïncidence ? Bref, là n'est pas la question. Il doit y avoir un passage en partance du Bureau principal de ce fumier de superviseur. Je m'en occuperais plus tard. On note aussi des nouvelles interférences sur la radio, avec un drôle de code. C'est comme si la fréquence changeait. L'enclave marche à merveille et GNR capte mal. Étrange... Je souhaiterais avoir le rapport de l'Agent 156, s’il est encore en vie. AH. Je viens de remarquer un nom sur l'ordinateur. "Janus"... Je vais étudier cela de plus près.

Il est bien tard, et je peux voir les deux silhouettes sortir. Oulah, un des deux est très mal en point et a dû frôler la mort. Les cons ! Ils ont mis en marche la radio et les lumières viennent de s'éteindre. Ils viennent de les rallumer au bout de deux ou trois minutes. Ils doivent avoir un feeling.

Ah ah ah ! Des Rataupes! Bam putain ! scratch saleté. entend des tirs au loin ah ! Ils les repoussent et ont réussi à se mettre à l'abri. Je reprends la surveillance. Prochain rapport au plus tôt.

La nuit fut courte et, d'après ce que je peux apercevoir de leur camp, il y en a deux qui n’ont pas dormi du tout… ils se remettent déjà tous en route. Je pense savoir où ils se dirigent. De mon point de vue, j’aperçois la ville du coin : Mégaton.

Après une matinée à les suivre, ils ont passés la sentinelle de l'entrée. Je m’engage dans la ville en faisant le tour, et je vais passer chez ce cher Moriarty. Je pense que le soldat pourra m’aider, mais pour ça, il faudrait que ce shérif arrête de leur parler. Les présentations, comme toujours…

La noire est à la clinique, mais le soldat et son compère, pour leur part, sont vers la bombe au centre du village. Les partisans de la religion d’Atom sont vraiment des marrants ! Toujours à prêcher la gloire de son illumination.

Ah ! Paul arrive, je coupe l’holo-communication.

Je viens de m’entretenir avec ce Paul. J’ai réussi avec succès l’avancement des plans. Entre temps, le médecin a eu le temps de parler avec le vieux, et le compère de Paul a vu le fou qui tient la station d’épuration, avant de rafistoler les conduits endommagés par les "incidents" récents.

Le soir arrive. Je vais monter dans une chambre. Tiens, Nina a pris la black sous son aile pour la nuit ; elle sera courte et bonne pour elles. Le lendemain, ils se retrouvèrent pour manger sur la place, près de la bombe, avant que les partisans ne descendent à leur "Dieu". Ils se regroupent avec une indigène ; « Nina Vega » qu’elle s’appelle, avec son look de cow-girl.

Tiens ! Ils ressortent ensemble et se dirigent vers la sortie ! Je coupe, je vais devoir leur courir après !

Agent 95, terminé 


- - - - - - - -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
« Modifié: octobre 15, 2016, 10:33:27 pm par Clement »
IP archivée
Le savoir donne le pouvoir, il faut le cacher.

Cyprien ROBE

  • Moderator
  • Débutants
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 251
  • MJ: Fallout
Re : Rapport sur les sujets survivants.
« Réponse #4 le: janvier 30, 2017, 11:47:02 am »

Une arrivée peu discrète..

Rapport : Agent 95

Situation: Super duper mart .

Description:

Central, je viens de finir le périple des 2 jours de marche derrière Nina et Nora.
En effet les 2 autres ont décidé de rester au trou paumé qu'est mégaton.
Avec mes jumelles je m'aperçois qu'elles y sont presque, mais un orage radioactif arrive à grand pas!
Il y a eu un règlement de compte entre pillard et elles ont voulu faire les morts dessus ... avec le nuage au dessus d'elles, elles ont intérêt a courir..

L'orage est la, Heureusement qu'ils fournissent les armures dans l'établissement  !

bon elles sont rentrées par la porte de derrières mais tout semble calme pour le moment.. l'orage vire en tempête je m'abrite puis reprend le rapport.


-------------

95 dans l'abri 8017, vue dégager et bonne entente avec les dispositifs sur place, vous faites des merveilles avec les anciens appareil militaire les gars !

des parties du bâtiments se sont écroulée mais aucune nouvelle de nos 2 sujets..
Des bruits de coups de feu et un.. UN CENTAURE? mais comment?.. la radioactivité surement.. j'arrive à descendre vers le bâtiment, tout devient calme.. j'ai réussi à entrer sans faire de bruit dans l'armure je vais me rapprocher du mieux que je peux!

je vous refait un rapport sous peu.

95 Terminé.[/size]
« Modifié: février 08, 2017, 10:03:27 am par Cyprien ROBE »
IP archivée
Le savoir donne le pouvoir, il faut le cacher.